meta données pour cette page
  •  

Pistes de solutions pour une pratique écologique des arts électroniques, robotiques et numériques?

Ajoutez vos suggestions (les accès sont libres, c'est un wiki) ou faites-en part à André Girard ou Alexandre Castonguay. Le but est de traduire ces suggestions en pratiques du lab.

0. Le degré zéro des pratiques (?) - éviter de refaire ce qui existe déjà ? Refuser de produire plus ?

1. Réutilisation de composantes électroniques, pièces et code

2. Localisation de la production (éviter la mise à distance du geste pollueur)

3. Créer des designs modulaires facilitant la récupération (désassemblage et réassemblage des matériaux)

4. Penser les interfaces de manière modulaires, utiliser des interfaces physiques standardisées et des librairies Open Source afin de permettre l'ajout de fonctionnalités au besoin.

5. Éviter le 'featuritis' dans vos designs. N'utilisez que les senseurs nécessaires. Ajoutez-en au besoin (https://www.interaction-design.org/literature/book/the-glossary-of-human-computer-interaction/featuritis-or-creeping-featurism)

6. Remettre en question (esthétiquement aussi!) le dogme de la rapidité (éloge de la lenteur) avons-nous besoin des ordinateurs dernier cri ?

7. Remettre en question (esthétiquement aussi!) le dogme de la miniaturisation

8. Mise en commun et partager des ressources plus énergivores et puissantes lorsque nécessaire

9. Continuer d'adapter et d'ajouter à cette liste